Contact et adresse

MULTIDROIT

6, Quai du Havre

76000 ROUEN

 

Tél     02 35 92 23 93

                                                 

Fax    02 78 77 08 12

 

finance@multidroit.com



 

Formulaire de contact, cliquez ICI

 

Trésorerie d'Entreprise

Nous sommes spécialistes de la rémunération de trésorerie d’entreprise

 

Pour en savoir plus



Vidéos

Découvrez nos vidéos sur des sujets pratiques


Pour les visionner



Notre boutique

Trucs et astuces de pros

Des exemples chiffrés applicables immédiatement


Pour accéder

 

 

 

 

Une question ?



Ce module est réservé à nos clients pour une réactivité optimale en temps réel



Notre Sélection


Le produit :

FCP d’une soixantaine de lignes obligataires privées d’une durée de vie moyenne de 2,49 années ( au 30 juin 2014 ) avec des durées échelonnées dans le temps.

La technique consiste à acheter de nouvelles obligations en permanence avec le remboursement des plus courtes afin d’accompagner au plus près l’évolution des taux obligataires.

La volatilité du fonds affiche 1,53 % au 30/06/2014

Rendement moyen visé sur une période de 4/5 ans : 5%

Brochure complète ICI

 

Brochure Trésorerie ICI

 

                                                       Reporting  ICI

Notre vision des marchés financiers et la raison du produit

L’incertitude domine, inondation de création monétaire, risques politiques, religieux …

Aucune classe d’actif n’inspire confiance, krach boursier, immobilier, obligataire ?

Notre objectif :

Un actif liquide, disponible, non synthétique, rentable avec une maturité la plus courte possible, peu volatile.

L’idée :

Dupliquer la philosophie d’un fonds euros en éliminant le risque des obligations d’état.

1 ) Composition traditionnelle des fonds euros :

40 % obligation d’état, 40 % obligation corporate ( entreprises privées ), 10 % immobilier, 10 % actions

Les fonds euros connaitront un rendement durablement faible pour au moins deux raisons : les obligations d’état présentent un rendement faible, les règles prudentielles Solvency 2 conduisent les compagnies à investir de plus en plus vers des supports à faible risque donc moins rentables.

Il est légitime de s’interroger sur la liquidité de ces fonds euros en cas de remontée des taux longs :

-          - La valeur de leur portefeuille obligataire subira un impact très négatif,

-          - Le risque similaire au phénomène de bankrun : si les taux des obligations d’état françaises à 10 ans remontaient à 4 %, voire au-delà, de nombreux investisseurs quitteraient les fonds euros pour souscrire en direct ces nouvelles obligations plus rentables

2) Constituer un portefeuille d’obligations d’entreprise privées sous forme de FCP

L’intérêt : sortir au maximum des techniques financières proposant des produits synthétiques avec des risques mal connus.

Une obligation est un contrat avec une entreprise privée, elle est tenue de vous rembourser votre nominal et les coupons prévus.

Le problème de tout chef d’entreprise réside dans le fait que choisir une obligation fait porter un risque sur « une tête ».

Le FCP que nous préconisons s’appuie sur une soixantaine d’obligations privées choisies par un professionnel du marché obligataire. Le risque de défaut d’une entité fait peser une sanction très limitée sur le fonds.